8 octobre 2019

Hausse du taux d'inoccupation des appartements en location

Le niveau de vacance se monte à 2,7 % sur l'ensemble de la Suisse.

Sur le marché immobilier suisse, le nombre d’appartements locatifs vacants a augmenté depuis un an. En effet, selon les calculs effectués par Wüest Partner pour le compte du SVIT Suisse, le taux d'inoccupation est passé de 2,6% à 2,7%.

La proportion de logements locatifs vacants est nettement supérieure au taux d'inoccupation indiqué par l'Office fédéral de la statistique (OFS). En Suisse, 2,7% des appartements locatifs étaient vacants au milieu de l'année 2019. Cela correspond à une augmentation de 0,1 point de pourcentage par rapport à l'année précédente. C'est le résultat de calculs effectués par la société de conseil immobilier Wüest Partner pour le compte du SVIT Suisse. Néanmoins le taux d'inoccupation dans les cantons de Bâle-Ville, Genève, Zoug et Zurich est inférieur à 1,5%, ce que l'on appelle communément la limite de pénurie de logements. Dans plusieurs cantons, les taux d'inoccupation dans le segment du logement locatif ont atteint des niveaux alarmants. La poursuite de l'assouplissement dans la plupart des cantons se reflète également dans l'évolution des loyers initiaux. Ceux-ci sont restés identiques depuis le début de 2016.
Au 1er juin 2019, l’OFS a calculé un taux d'inoccupation de 1,66 % (1,62 %) pour les appartements en location et en copropriété. L'écart important entre les deux enquêtes s'explique par le très faible taux d'inoccupation dans le segment de l'immobilier résidentiel.

12 octobre 2018

Nette augmentation du taux de logements vacants. Sur le marché du logement locatif, le taux d'objets vacants dépasse nettement les chiffres officiels

Sur le marché du logement locatif, le taux de logement vacants atteint 2,60% et se situe donc 1% au-dessus du taux de logements vacants officiel de la Confédération.
Mi-septembre, l’Office fédéral de la statistique (OFS) a publié les résultats du dénombrement des logements vacants au 1er juin 2018. Ce taux atteint 1,62% et se situe donc à nouveau bien au-dessus de celui de l’année précédente (1,45%).

72’294 logements vides, cela correspond pratiquement au parc de logements de la ville de Berne. Sur le marché du logement locatif, la situation est beaucoup plus
dramatique. Selon un calcul réalisé par Wüest Partner sur mandat du SVIT Suisse, le taux de logements vacants atteint 2,60%. Suivant les cantons, l’écart par rapport au chiffre de l’OFS atteint jusqu’à 5 points de pourcentage. Parmi les cantons qui ont introduit une formule obligatoire pour la communication du loyer initial, les cantons de Vaud, de Fribourg et de Neuchâtel ne remplissent plus les conditions légales pour une formule obligatoire (leur taux d’objets vacants atteint respectivement 1,50%, 2,90% et 3,20%).

L’art.270, alinéa 2 du Code des obligations pose en effet une pénurie de logement comme condition à l’introduction d’une formule obligatoire. Conformément à la pratique courante, il y a pénurie de logements lorsque le taux de logements vacants ne dépasse pas 1,5%.

Tableau logements vacants

L’infographie et les tableaux avec les chiffres par canton sont disponibles sur: www.svit.ch

 

Communiqué de presse

  • 7 octobre 2019
  • 7 octobre 2019 Graphique et données
  • 12 octobre 2018
  • 12 octobre 2018 Graphique et données

Contact médias

Dr. Ivo Cathomen
Stv. CEO SVIT Schweiz
T: +41 44 434 78 82
SVIT Schweiz
Puls 5
Giessereistrasse 18
8005 Zürich