Communiqués de presse du SVIT Suisse sur le taux de logements vacants de l'OFS

9 octobre 2020

2,8 % des logements locatifs sont disponibles en Suisse

Lausanne, le 9 octobre 2020 – Selon les chiffres publiés lundi 5 octobre par l’Office fédéral de la statistique (OFS), 1,72 % du parc total de logements est disponible dans le pays. Un taux largement sous-estimé d’après le SVIT Suisse qui souligne une offre de logements vacants excédentaire dans 17 cantons alémaniques et romands.

Début octobre, l'Office fédéral de la statistique (OFS) a publié le taux de logements vacants en location et en propriété. Au 1er juin 2020, 78’832 appartements (2019: 75’383) étaient déclarés vacants et immédiatement disponibles à la location ou à la vente. Des chiffres qui correspondent à 1,72 % (2019: 1,66 %) du parc total de logements. Il s’agit de la onzième augmentation consécutive du taux de logements vacants. Selon les calculs effectués par Wüest Partner pour le compte du SVIT Suisse, le taux de logements vacants dans le secteur des locatifs est largement sous-estimé puisqu’il atteint la barre des 2,8 % cette année (2019: 2,7 %). Dans plusieurs cantons plus ruraux, ce taux est même deux fois plus élevé que les chiffres officiels de l'OFS. A l’image d’Obwald avec 1,7 % (OFS: 0,92 %), de Schwytz avec 2,1 % (OFS: 1,30 %), d’Uri avec 3,0 % (OFS: 1,43 %), de Nidwald avec 3,0 % (OFS: 1,78 %) ou de Glaris avec 3,7 % (OFS: 1,83 %).

Quatre cantons romands font figure de mauvais élèves
Côté romand, Genève est le canton qui dispose du moins de logements vacants avec un taux de 0,6 % (OFS 0,49 %). S’en suivent les cantons de Vaud avec 1,9 % (OFS 1,37 %), de Neuchâtel avec 3,7 % (OFS 2,35 %), de Fribourg avec 3,8 % (OFS 1,89 %) et du Jura avec 4,7 % (OFS 2,52 %). La situation est particulièrement dramatique dans le canton du Valais, avec 7,3 % (OFS: 2,40 %). A partir de 3,0%, il est question d'offre excédentaire et ce cas s'applique à 17 cantons alémaniques et romands. Ce n'est que dans les zones urbaines qu'il existe encore une demande excédentaire. Cette problématique s’explique notamment par une réglementation contraignante empêchant la construction de nouveaux logements qui répondent à l’évolution démographique sur le long terme.

Des chiffres officiels qui ne reflètent pas la réalité
Depuis longtemps, le SVIT Suisse porte un regard critique sur le principe du taux de logements vacants officiel et se félicite que le Conseil fédéral réexamine la méthode d’enquête. En effet, ce chiffre ne donne pas une image suffisamment fiable du marché du logement – celui des locatifs en particulier – car il représente aussi bien les logements sur le marché locatif que ceux du marché de la propriété. Dans le secteur dynamique du logement, la grande majorité des biens ne sont jamais vacants puisqu’ils sont remis directement au locataire suivant. Rien qu’au 1er juin 2020, les chiffres de la société d'analyse des données Meta-Sys AG montrent un total de 38’099 locatifs et 67’501 copropriétés répertoriés dans des annonces immobilières en ligne. Sur l'ensemble du deuxième trimestre, ce chiffre s’est élevé à 219’735 unités.

Image logements vacantsImage logements vacants 2

 

5 octobre 2020

Le taux de logements vacants ne cesse d'augmenter

Il existe beaucoup plus d’annonces immobilières que de logements réellement vacants.

Par rapport à 2019, le taux de logements vacants est passé de 1,66 % à 1,72 %. Au 1er juin 2020, l’Office fédéral de la statistique dénombrait 78’832 (2019: 75'383) appartements vides. Le marché suisse du logement poursuit donc sa détente. Cela se traduit également par une offre de loyers identique. Parmi les cantons, Soleure (3,22 %), le Tessin (2,71 %) et l'Argovie (2,65 %) se distinguent par des taux particulièrement élevés, tandis que Genève (0,49 %), Zoug (0,70 %) et Zurich (0,91 %) ont des taux spécialement bas.

Depuis longtemps, le SVIT Suisse porte un regard critique sur le principe du taux de logement vacants et se félicite que le Conseil fédéral réexamine la méthode d’enquête. En effet, ce chiffre ne donne pas une image suffisamment fiable du marché du logement – celui des locatifs en particulier – car il représente aussi bien les logements sur le marché locatif que ceux du marché de la propriété. Dans le secteur dynamique du logement, la grande majorité des biens ne sont jamais vacants puisqu’ils sont remis directement au locataire suivant.

Rien qu’au 1er juin 2020, les chiffres de la société d'analyse des données Meta-Sys AG montrent un total de 38’099 locatifs et 67’501 copropriétés répertoriés dans des annonces immobilières en ligne. Sur l'ensemble du deuxième trimestre, ce chiffre s’est élevé à 219’735 unités.*

Chiffres tirés de : https://www.bfs.admin.ch/bfs/fr/home/statistiques/construction-logement/logements/logements-vacants.html

CP 2020

 

8 octobre 2019

Hausse du taux d'inoccupation des appartements en location

Le niveau de vacance se monte à 2,7 % sur l'ensemble de la Suisse

Sur le marché immobilier suisse, le nombre d’appartements locatifs vacants a augmenté depuis un an. En effet, selon les calculs effectués par Wüest Partner pour le compte du SVIT Suisse, le taux d'inoccupation est passé de 2,6% à 2,7%.

La proportion de logements locatifs vacants est nettement supérieure au taux d'inoccupation indiqué par l'Office fédéral de la statistique (OFS). En Suisse, 2,7% des appartements locatifs étaient vacants au milieu de l'année 2019. Cela correspond à une augmentation de 0,1 point de pourcentage par rapport à l'année précédente. C'est le résultat de calculs effectués par la société de conseil immobilier Wüest Partner pour le compte du SVIT Suisse. Néanmoins le taux d'inoccupation dans les cantons de Bâle-Ville, Genève, Zoug et Zurich est inférieur à 1,5%, ce que l'on appelle communément la limite de pénurie de logements. Dans plusieurs cantons, les taux d'inoccupation dans le segment du logement locatif ont atteint des niveaux alarmants. La poursuite de l'assouplissement dans la plupart des cantons se reflète également dans l'évolution des loyers initiaux. Ceux-ci sont restés identiques depuis le début de 2016.
Au 1er juin 2019, l’OFS a calculé un taux d'inoccupation de 1,66 % (1,62 %) pour les appartements en location et en copropriété. L'écart important entre les deux enquêtes s'explique par le très faible taux d'inoccupation dans le segment de l'immobilier résidentiel.

CP 2019

 

12 octobre 2018

Nette augmentation du taux de logements vacants. Sur le marché du logement locatif, le taux d'objets vacants dépasse nettement les chiffres officiels

Sur le marché du logement locatif, le taux de logement vacants atteint 2,60% et se situe donc 1% au-dessus du taux de logements vacants officiel de la Confédération.
Mi-septembre, l’Office fédéral de la statistique (OFS) a publié les résultats du dénombrement des logements vacants au 1er juin 2018. Ce taux atteint 1,62% et se situe donc à nouveau bien au-dessus de celui de l’année précédente (1,45%).

72’294 logements vides, cela correspond pratiquement au parc de logements de la ville de Berne. Sur le marché du logement locatif, la situation est beaucoup plus
dramatique. Selon un calcul réalisé par Wüest Partner sur mandat du SVIT Suisse, le taux de logements vacants atteint 2,60%. Suivant les cantons, l’écart par rapport au chiffre de l’OFS atteint jusqu’à 5 points de pourcentage. Parmi les cantons qui ont introduit une formule obligatoire pour la communication du loyer initial, les cantons de Vaud, de Fribourg et de Neuchâtel ne remplissent plus les conditions légales pour une formule obligatoire (leur taux d’objets vacants atteint respectivement 1,50%, 2,90% et 3,20%).

L’art.270, alinéa 2 du Code des obligations pose en effet une pénurie de logement comme condition à l’introduction d’une formule obligatoire. Conformément à la pratique courante, il y a pénurie de logements lorsque le taux de logements vacants ne dépasse pas 1,5%.

Tableau logements vacants

 

 

CP 2018

Indice SVIT du logement en ligne (ILL)

L’indice SVIT du logement en ligne (ILL) offre une analyse pertinente et approfondie basée sur la durée des annonces publiées sur les principaux portails internet de l'immobilier. l'ILL mesure le nombre de logements locatifs disponibles par région.

Contact médias

Dr. Ivo Cathomen
Stv. CEO SVIT Schweiz
T: +41 44 434 78 82
SVIT Schweiz
Puls 5
Giessereistrasse 18
8005 Zürich